Le programme ci-dessous est progressif et accompagné, à raison de 1h deux à trois fois par semaine, d’ateliers informatiques eux-mêmes progressifs, adaptés au niveau des stagiaires.

  • Pouvoir réagir à des déclarations simples et en faire, dans des cas de nécessité immédiate ou sur des sujets très familiers.
  • Pouvoir présenter quelqu’un et utiliser des expressions élémentaires de salutation et de congé.
  • Pouvoir demander à quelqu’un de ses nouvelles et y réagir.
  • Pouvoir répondre à des questions simples et en poser.
  • Pouvoir poser des questions personnelles, par exemple sur le lieu d’habitation, les personnes fréquentées et les biens, et répondre au même type de questions.
  • Parler du temps avec des expressions telles que : la semaine prochaine, vendredi dernier…
  • Peut comprendre des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des directives courtes et simples.
  • Peut comprendre des textes très courts et très simples, phrase par phrase, en relevant des noms, des mots familiers et des expressions très élémentaires et en relisant si nécessaire.
  • Peut se faire une idée du contenu d’un texte informatif assez simple, surtout s’il est accompagné d’un document visuel.
  • Peut demander ou transmettre par écrit des renseignements personnels détaillés.

OUTILS

  • Il est + heure.
  • J’ai + membre de la famille.
  • Il / Elle a + âge ou Il /Elle a + vêtement.
  • Il / Elle est + adjectif.
  • Pronoms possessifs « son », « sa », « ses ».
  • Accepter ou refuser une invitation.
  • On se donne RDV à + lieu + à + heure.
  • Salut comment ça va ? Bonjour, comment vas-tu ? Bonjour madame, monsieur, comment allez-vous ?
  • Salut ! A plus ! Au revoir ! Au revoir madame, monsieur. A bientôt.
  • Le vocabulaire du téléphone « Allô ! ».
  • Les membres de la famille.
  • Les vêtements.
  • Les lieux de RDV.
  • Les adjectifs permettant la description.
  • Connaître les endroits où l’on peut se retrouver.
  • Les différents niveaux de langue.

4 – ATELIER INFORMATIQUE

L’utilisation de l’ordinateur à des fins professionnelles devient possible. Nous proposons ici de se familiariser avec les messageries électroniques et avec un modèle type de réponse à un mail. Cette notion sera approfondie dans les ateliers suivants.

Les différentes messageries électroniques

Public : Stagiaires ayant eu un premier contact avec la langue à l’écrit et à l’oral.

Prérequis : Pronoms personnels « mon », « ma » et « mes », présent simple, savoir évoluer dans sa ville, interagir avec les autres dans un but communicatif simple, être capable de remplir un formulaire, savoir donner et suivre un itinéraire.

Objectifs : Demander et prendre des nouvelles de quelqu’un, fixer un RDV avec quelqu’un : inviter / accepter / refuser. Appeler et répondre au téléphone. A la fin de l’atelier informatique, le stagiaire a une adresse de messagerie électronique et peut avoir des échanges simples avec ses interlocuteurs.

Moyens pédagogiques : Exercices oraux et écrits basés sur diverses méthodes telles que Gattegno, Alter Ego, Edito etc… Supports pédagogiques audio-visuels, jeux, débats, journaux quotidiens, formulaires administratifs ou autres selon les thèmes et sujets abordés.

Moyens d’évaluation : Tests, entretiens.

DIPLÔME DE COMPÉTENCE EN LANGUE

Français Langue Etrangère

Le diplôme de compétence en langue (DCL) est un diplôme national professionnel créé spécialement pour les adultes. Il répond aux besoins du monde professionnel et économique.

Son originalité :

Evaluer les compétences langagières dans une situation proche de la réalité de travail. En fonction de leur performance, les candidats obtiennent le diplôme avec la mention d’un des niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Il permet aux entreprises de s’assurer de la compétence en langue de leurs collaborateurs au-delà de la formule « lu, écrit, parlé ».

Pour les salariés, demandeurs d’emploi, stagiaires de la formation professionnelle, étudiants et particuliers, cette démarche peut s’inscrire dans une perspective :

  • De développement personnel
  • D’insertion professionnelle
  • De reconversion
  • D’évolution et de mobilité

Le DCL est éligible au Plan de Formation, Compte Personnel de Formation (CPF), Congé Individuel de Formation (CIF), Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) et à la Période de Professionnalisation.

Le DCL valide cinq domaines de compétence en langue de communication usuelle et professionnelle :

  • Compréhension de l’écrit
  • Compréhension de l’oral ou de la langue des signes française (LSF)
  • Expression orale ou expression en LSF
  • Expression écrite
  • Interaction à l’oral ou en LSF

Au terme de l’épreuve, le jury attribue aux lauréats, en fonction de la performance réalisée, l’un des niveaux du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues : de A1-A2 pour le Français Professionnel de premier niveau et de A2-C1 pour toutes les autres langues.

NIVEAU DU CECRL

DESCRIPTEUR DE COMPETENCE DU DCL

D

C

L

 

F

L

E

 

P

**

  A1 Le (la) candidat(e) est capable de repérer quelques informations simples et usuelles à l’écrit comme à l’oral. En interaction orale, il(elle) est capable de formuler des questions et des réponses simples avec l’aide et la coopération constantes de son/ses interlocuteur(s), dans le cadre de tâches élémentaires en milieu professionnel. La production écrite ou orale est constituée d’expressions et de mots simples et stéréotypés
1

2

 

A

U

T

R

E

S

 

L

A

N

G

U

E S

A2 A2.1 Le (la) candidat(e) est capable de repérer quelques informations essentielles écrites et orales (ou en LSF*), simples et prévisibles. Il(elle) peut gérer un échange simple et direct concernant des informations factuelles prévisibles même si les pauses et hésitations sont nombreuses. Il(elle) peut restituer de façon le plus souvent intelligible à l’écrit comme à l’oral (ou en LSF*) des informations factuelles
A2.2 Le (la) candidat(e) est capable de repérer un ensemble d’informations essentielles à l’écrit comme à l’oral (ou en LSF*). Il(elle) peut les vérifier et les compléter lors d’une interaction orale simple même si les pauses et/ou hésitations restent fréquentes. Il(elle) est capable, à l’écrit comme à l’oral (ou en LSF*), de restituer de façon intelligible ces informations essentielles, tout en les articulant très simplement.
B1 B1.1 Le (la) candidat(e) est à même de trier les informations utiles à la réalisation de la mission. Sa présentation comporte, à l’écrit comme à l’oral (ou en LSF*), un début d’organisation ; il(elle) est capable de participer à un échange de type informatif dans un contexte prévisible en utilisant une langue simple.
B1.2 Le(la) candidat(e) est dès lors capable de traiter les informations pertinentes pour l’accomplissement de sa mission. Il(elle) les présente à l’écrit comme à l’oral (ou en LSF*) en les sélectionnant et en les organisant pour justifier ses choix. Il(elle) utilise une langue ne comportant pas d’entrave majeure à la communication
B2 Le(la) candidat(e) fait preuve de qualités d’initiative et d’autonomie dans le traitement de l’ensemble de l’information et dans sa hiérarchisation. Il(elle) participe activement à un échange sans être dérouté(e) par l’imprévu, s’exprimant dans une langue correcte et variée.
C1 Le(la) candidat(e) est capable de gérer un ensemble d’informations dans toutes sa complexité et de l’exploiter dans le cadre d’une argumentation soutenue. Il(elle) participe efficacement à un échange en gérant l’imprévu et les contre argumentations, avec aisance et spontanéité, dans une langue variée et nuancée.

* : Langue des signes française (LSF): Pour les candidats au DCL LSF, il n’y a pas d’oral. La compréhension, l’expression et l’interaction se font en Langue des Signes Française.

** : FP : Français Professionnel de premier niveau

Niveau débutant

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les niveaux en langues, consultez ici notre page sur le CECRL.

Logo CECRL